Mieux que la gestion du temps, la gestion de l'attention

M. Priou a écrit un excellent article sur LinkedIn concernant la gestion de l'attention.  Dans le monde professionnel comme partout dans notre société bombardée de stimulation sensorielle, la gestion de l'attention est devenue de plus en plus ardue.

 

L'Ayurveda nous apprend à garder contact avec la nature et ses rythmes. Prendre conscience du moment présent, des odeurs, des couleurs, du vent sur la peau, de ce que l'on fait en ce moment préçi calme l'esprit et rend plus efficace tout travail ou activité.

 

Ce qui importe ce n’est pas tant la durée que nous consacrons à nos actions que l’attention que nous portons au moment où nous les accomplissons. Autrement dit, mieux vaut passer un quart d’heure dans une vraie écoute de son interlocuteur qu’une heure avec l’esprit qui virevolte. 

Le 1er niveau de la gestion des priorités consiste à se consacrer aux tâches qui apportent une vraie valeur et ne pas se perdre dans les activités futiles. En un mot : choisir ce qu’il y a de mieux à faire. Le 2ème niveau consiste, lui, à choisir le bon état d’esprit avec lequel agir.

 

Notre attention est une compétence à développer au même titre que l’orthographe ou la maîtrise de l’anglais. Plus les outils de partage de l’information se développent, plus nous devons apprendre à rester maître de notre mental : vers où je décide d’orienter mes pensées ? Ce n’est pas l’environnement extérieur qui doit m’accaparer comme la lumière attire les insectes, c’est à moi de décider en conscience où je place mon attention. 

 

Les études menées par des chercheurs de Microsoft ont montré que notre attention de focalisation fond comme neige au soleil. Elle est passée de 12 à 8 secondes avec l’arrivée des nouveaux outils numériques dans les années 2000. L’infobésité, les réseaux sociaux et les smartphones fragmentent notre mental. Il est de moins en moins naturel de rester concentré tranquillement sur un sujet. Certains deviennent même addicts à la sollicitation : consultation frénétique de son téléphone pour traquer un sms, vérification de l’évolution du nombre de likes sur facebook… Cette hypersensibilité à l’extérieur représente ce qu’on appelle l’attention exogène.

Comment muscler l’autre type d’attention, l’attention endogène ?

 

Voici un programme d’entraînement pour cet été.

1- Pratiquer des activités monocentrées

Comme dit Christophe André dans son excellent ouvrage sur pleine conscience, des activités « rien que ». Rien que déjeuner sans regarder son smartphone, sa télé, une revue, son agenda… Rien que marcher sans téléphoner. Rien que ranger son bureau sans checker ses mails, lire un courrier…
Pour occuper son esprit dans ces monoactivités, on peut se concentrer sur ses sensations. Cela permet de densifier l’expérience vécue et l’effet est très bénéfique pour notre esprit.

2- Faire un pas de côté

Ne pas enchaîner les différentes phases de sa journée les unes juste à la suite des autres. Penser à prendre de le temps de faire une pause pour l’esprit. Cette pause peut être l’occasion de faire un exercice de cohérence cardiaque, la respiration est un formidable moyen pour pacifier nos pensées et retrouver un esprit clair, un peu comme un lac dont les eaux se calmeraient et dont les particules qui se déposeraient au fond. Ces pauses sont essentielles pour diriger son attention à l’intérieur de soi et retrouver la maîtrise de son mental. Cela revient à sortir du terrain de jeu et se mettre sur le côté pour voir le monde (nous compris) avec une meilleure perspective.

3- Se reconnecter à son corps

Plus notre mental se disperse au gré des multiples pensées, plus nous nous coupons de la dimension corporelle. Pour affûter son attention, nous pouvons régulièrement prendre le pouls de notre ressenti interne. Il s’agit par exemple de faire le tour de ses sensations visuelles, auditives, kinesthésiques. On peut également scanner les différentes parties de son corps et évaluer le niveau de tension ressenti à chaque fois. Dans les phases importantes de décisions ou de relations, on peut écouter comment réagit le corps car il est directement connecté à notre inconscient. Il présente ainsi le précieux avantage de ne pas mentir. Se recentrer sur son corps permet de stabiliser le mental comme une ancre stabilise un bateau dans une mer agitée.

 

 

 

 

Please reload

Featured Posts

10 TRUCS AYURVÉDIQUES POUR PRENDRE SOIN DE SES YEUX

September 13, 2019

1/9
Please reload

Recent Posts

October 6, 2017

Please reload

Archive
Please reload

Search By Tags
Please reload

Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Suivez Ayurveda & Yoga

  • Facebook - Grey Circle
  • LinkedIn - Grey Circle

© 2015 par Jessica Charron, avec Wix.com

514.377.8431        charronjessica@icloud.com